KOLARI

31 mars 2021

Essayer le parapente

L'initiale doit alors réagir de manière tout aussi hostile, en tirant rapidement et résolument les poignées vers le bas considérablement avant que le tangage ne s'arrête. Même dans ce cas, la tension de contrôle sera probablement au bon niveau. La normale de la situation est le fait que la résistance autour des régulateurs commencera à un stade extrêmement bas. Si nécessaire, le premier doit abaisser les régulateurs à un degré qui sera dangereusement autour du décrochage en cas de problèmes de vol normaux. Important: juste après l'arrêt du tangage avant, les freins doivent être relâchés rapidement sans effort. En raison de l'action de balancement du pilote, la direction de la frappe revient à la normale assez rapidement. Si le système de freinage est maintenu à un niveau trop bas, l'aile ralentit dangereusement et peut caler. Une fois de plus, le pilote obtient ces données grâce à la pression de gestion, car elle augmente de la même manière que l'angle de frappe se normalise. Effet initial optimal: Déchargez la (les) poignée (s) de manière à ce que la gestion reconnue du stress dans la situation naturelle soit évidemment gérée. Cela peut être lié à un confort asymétrique d'angoisse au sujet de l'aile ou peut-être à tout l'avantage majeur, c'est-à-dire un échec imminent. L'effet correct dans ce cas est toujours de tirer le système de freinage vers le bas de manière décisive jusqu'à ce que la tension de gestion soit rétablie, ainsi que de décharger ensuite la ou les poignées. Lancement en hauteur ... Si la couverture augmente dynamiquement, lorsqu'elle est simplement guidée vers le haut sur des surfaces particulièrement pointues et dans des problèmes de vent, le problème est le même que si l'aile tente de tanguer vigoureusement vers l'avant tout au long du vol. L'aviateur doit tout de suite et de manière décisive tirer les systèmes de freinage beaucoup plus bas pour maintenir la voile mentionnée précédemment et éviter un effondrement. Tout au long de l'acquisition de run, Tematis les régulateurs doivent néanmoins être libérés à l'intérieur d'une méthode adaptée. ... et ensuite sur un terrain plat Un point de départ tonique avec un faible flux de vent demande à l'aviateur de réagir pratiquement exactement dans le sens inverse, un peu comme dans les situations de vol d'une compagnie aérienne où la verrière peut être trouvée associée au pilote. Dans le cas où les élévateurs A seraient dévoilés trop tôt ou même le système de freinage du pilote en période de montée, cela pourrait sans aucun doute conduire l'aile à ne pas se mettre à niveau au-dessus de l'aviateur mais rester coincé derrière lui. Dans la phase de vitesse en terrain plat, même un freinage assez moyen peut provoquer ce type d'angle d'attaque plus élevé que l'aile ne prendra probablement pas en compte. Voyager dans des régions thermiques avec des remontées au vent de diverses compétences et des zones de courant descendant nécessitent un type de vol actif instruit. Causé par une diminution de la contrainte de gestion sur le frein extérieur, qui est toujours maintenu en tension, une initiale vulnérable est consciente dès que le couvercle va tomber en panne (et tire immédiatement les systèmes de freinage vers le bas pour commencer la quantité typique de résistance). Une augmentation de la tension de gestion interne du système de freinage en un point plus bas, informe l'initiale de la position d'attaque améliorée et l'oblige à relâcher la plage de contrôle afin de ne jamais provoquer de décrochage, au cas où l'amélioration serait considérable. Faire des cercles dans des thermiques turbulents nécessite un voyage actif par excellence.

parapente (2)

Posté par kolari à 09:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 mars 2021

L'avenir de Taiwan

lors que la construction militaire de Pékin progresse, il est naturel et sain pour Taïwan de maintenir un certain degré d'inquiétude quant à sa sécurité continue, écrit Ryan Hass. Mais trop d'anxiété peut devenir nuisible, générant un sentiment d'impuissance face à l'avenir de Taiwan. Cette pièce est apparue à l'origine dans le Taipei Times
Au cours des dernières décennies, la Chine a consacré une part importante de sa puissance économique croissante au développement de capacités militaires avancées. Alors que la construction militaire de Pékin progresse, les inquiétudes montent naturellement à Taïwan au sujet de sa sécurité continue. Une certaine inquiétude est saine. Il oblige les électeurs à poser des questions difficiles à leurs dirigeants sur l'équilibre approprié des risques dans la poursuite des objectifs. Il instille également un sentiment d'urgence pour s'attaquer aux gros problèmes, au lieu de s'enliser dans les petits débats de la journée.
La chaise Michael H. Armacost
Trop d'anxiété, cependant, peut nuire à la société, en générant un sentiment d'impuissance face à l'avenir de Taiwan. Cela, à son tour, peut conduire la jeune génération à rechercher des opportunités à l'étranger, plutôt que d'investir dans son avenir chez lui. Cela peut amener les sociétés multinationales et les investisseurs étrangers à aller ailleurs à la recherche d'opportunités. Cela peut susciter une opposition à une priorisation prudente du financement de la défense nationale, car, selon la pensée, il est vain d'essayer de faire correspondre les capacités militaires du continent. Et cela peut conduire à une polarisation sur les questions liées à la souveraineté, certains préconisant une stratégie de poursuite pour la paix et d'accommodement du continent, tandis que d'autres jettent leur soutien derrière des gambits risqués pour changer le statut de Taiwan. En d'autres termes, la société taiwanaise est quotidiennement confrontée à un difficile équilibre entre une vigilance prudente contre les menaces, la résignation à un avenir qui n'est pas son choix et des impulsions vers la prise de risques au détriment du soutien centriste pour maintenir le statu quo. Ce ne sont pas seulement des questions académiques. Ils ont une incidence directe sur la confiance, la cohésion et la résilience de la société taïwanaise. À bien des égards, ce sont les facteurs qui seront les plus décisifs pour l'avenir de Taiwan.
C'est pourquoi je ne suis pas enthousiaste à l'idée de mettre un stock important dans le comptage des capacités des ressources militaires des deux côtés du détroit de Taiwan. Bien que de tels facteurs ne puissent pas - et ne devraient pas - être négligés, ils ne devraient pas non plus conduire à un désespoir quant à la capacité de Taiwan à se défendre. Penser un conflit inter-détroit comme une guerre arithmétique d'usure entre Taïwan et la Chine n'est pas le bon cadre pour évaluer le risque.
Si Pékin devait lancer une action militaire contre Taïwan, elle devrait faire face au risque que les États-Unis et d'autres entrent dans le conflit. Elle devrait prendre en compte le risque de voir ses lignes d'approvisionnement énergétique coupées, son économie paralysée et son statut international terni. Il faudrait également peser le risque que quoi que ce soit, à moins d'une reddition rapide et absolue par le peuple de Taïwan, remette en question le maintien du pouvoir du Parti communiste chinois.

Pékin est parfaitement conscient qu'il importe environ la moitié de son énergie du Moyen-Orient et qu'il n'a pas la capacité navale de protéger ses voies de communication maritimes tout au long de l'itinéraire. Il cherche activement à réduire cette vulnérabilité, mais ce sera un effort de plusieurs décennies. Et en tant qu'observateurs astucieux de l'histoire, les dirigeants chinois ont sûrement également examiné les leçons de l'invasion soviétique de l'Afghanistan et le rôle que l'aventurisme a échoué a joué dans les conditions d'ensemencement pour l'effondrement ultime de l'URSS. Même si ces facteurs devraient offrir un soulagement contre les craintes de fuites des attaques militaires bleues, il serait dangereux pour eux de conduire à la complaisance. Il y a beaucoup de travail à faire pour renforcer la capacité de Taiwan à se préparer un avenir pacifique.
Les électeurs de Taiwan feront face à une décision importante en janvier. J'espère qu'ils éliront des dirigeants qui comprennent le besoin d'équilibre et de stabilité, au lieu de ceux qui comptent sur le charisme et offrent des promesses sans tenir compte des conséquences potentielles. J'espère également que la prochaine vague de dirigeants fera preuve de compétence pour surmonter les divisions partisanes. Ce n'est un secret pour personne que Pékin préfère un Taiwan polarisé et divisé à un Taiwan fort et unifié. Un système politique fracturé est plus facile pour Pékin de tirer dans sa direction préférée.

Pour prospérer face à la pression croissante de Pékin, le système politique de Taiwan doit montrer qu'il est capable de résoudre les défis les plus urgents de la société, qu'ils concernent la réforme du système éducatif, l'amélioration de la participation au marché du travail, l'élargissement de l'accès à des logements abordables, l'amélioration de l'accès à des logements fiables. sources d'énergie ou d'autres problèmes urgents. Bien sûr, l'armée taïwanaise joue également un rôle crucial dans la sauvegarde de la sécurité. Taiwan doit renforcer ses investissements dans des capacités innovantes et asymétriques, non pas en essayant de faire correspondre la plate-forme continentale pour la plate-forme et en rivalisant avec les forces de la Chine, mais plutôt en renforçant sa capacité à tirer parti des avantages géographiques, où le défenseur a l'avantage et les vulnérabilités d'une force d'invasion sont les plus aiguës. Les services de sécurité de Taiwan feraient également bien de mieux intégrer les technologies émergentes dans la doctrine de défense. Mais à la fin de la journée, je m'attends à ce que la question seuil soit de savoir si le système politique de Taiwan fonctionne.
Plus les dirigeants politiques taïwanais peuvent faire preuve de capacité de courtoisie et de compromis, plus le peuple taïwanais aura à juste titre confiance en son avenir. L'élection de Taiwan en janvier 2020 offre à son peuple l'occasion de montrer au monde que son expérience démocratique est florissante. J'espère qu'ils le prendront.

Posté par kolari à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2020

Une amende pour les géants d'internet

Yahoo a été aujourd'hui racheté par le chien de garde monopole français pour expulser un montant de 150 millions d'euros acceptable pour abus de sa "position dominante sur le marché de la publicité de référence". L'Autorité de la concurrence de la nation européenne a critiqué les réglementations opaques et difficiles à comprendre du géant américain du Web, qui peuvent être appliquées "de manière injuste et aléatoire" sur son système de publicité sur Internet. Par conséquent, le régulateur de la concurrence a infligé une amende à Yahoo et lui a ordonné de clarifier ses termes et conditions, en particulier ses procédures de suspension de profils. Le corp américain propose même 2 mois pour générer un document détaillant les méthodes dont il aura besoin pour adhérer à la transaction, et 6 mois pour fournir un dossier de plus affirmant ce qu'il a précisément réussi à mettre en œuvre. Il devrait également publier l'arrêt sur son site Web Google.fr, et Yahoo.com lorsqu'il est utilisé en France, pendant quelques jours seulement. En fait, l'amende revient à moins d'un pour cent des bénéfices de 30,7 milliards de dollars de Google, mère ou père Alphabet, en 2018. Tout cela provient d'un problème soumis il y a 4 ans au chien de garde avec une tenue française connue sous le nom de Gibmedia, qui, parmi entre autres, seo Lille a géré un site Web de prévisions climatiques. Les moteurs de recherche ont accusé Gibmedia d'exploiter AdWords (maintenant Google Advertising) pour ce site Web qui aurait incité les internautes à s'inscrire à des services professionnels avec des frais d'abonnement et une terminologie incertains. En conséquence, Gibmedia a été jeté le système d'affichage en ligne de Google. En réponse, les entreprises françaises se sont plaintes d'avoir été injustement démarrées de manière inattendue. Après avoir réfléchi, les autorités françaises respectives se sont entendues sur le fait que Yahoo applique ses CGU de manière incohérente, et a affirmé que ce n'était tout simplement pas parfait pour le Web dans son ensemble - constatation puisque le titan de la Silicon Valley traite environ neuf recherches sur 10 sur 10 en France, et quatre sur 5 dans le monde. Yahoo a déclaré qu'il ferait appel du jugement à son encontre. "Les gens s'attendent à être protégés contre la publicité abusive et abusive et c'est exactement à cela que servent nos lignes directrices en matière de publicité", a déclaré un porte-parole au Registre. "Gibmedia diffusait des publicités pour des sites Web qui induisaient les individus à investir dans des services sur une terminologie de paiement pas claire. Nous n'avons pas besoin de ces types de publicité sur nos techniques, nous avons donc arrêté Gibmedia et offert des revenus marketing pour protéger les clients contre les dommages. Nous ravirons ce choix. ”

Posté par kolari à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 octobre 2020

Des arômes de vins étranges

Comme nous le disons toujours, l'expérience de chacun avec le vin est différente, et ce que vous sentez ou goûtez ne doit pas être exactement le même que ce que la personne à côté de vous avec les mêmes expériences de verre. Si vous pensez qu'un vin sent le raisin et seulement le raisin, alors bon sang c'est comme ça qu'il sent. Cela étant dit, au fil des ans, de nombreuses personnes ont tenté de mettre de l'ordre dans la folie des arômes du vin, en catégorisant la grande variété d'odeurs nuancées vécues par les buveurs. La plus célèbre de toutes ces catégories d'arômes est la roue des arômes du vin créée par Ann C. Noble, chimiste sensorielle qui a travaillé au département de viticulture et d'œnologie de l'UC Davis. Il y a eu plusieurs copies de la roue de Noble depuis sa création, mais la sienne est considérée comme l'originale et la meilleure. Mais même sur la roue aromatique, toutes les odeurs ne sont pas simples et agréables. C'est parce que parfois ce que nous sentons dans le vin peut être assez étrange. Reconnaître que notre vin peut parfois sentir un peu étrange nous aide à reconnaître non seulement quand une odeur étrange pourrait indiquer que quelque chose ne va pas avec notre vin, mais aussi quand l'odeur étrange pourrait nous aider à dire s'il y a quelque chose de merveilleux qui se passe sur notre verre. Voici 11 des arômes les plus étranges que vous pouvez trouver dans le vin et ce qu'ils signifient: Serviette moisie / éponge moisie Vous savez que l'odeur d'une serviette peut se développer lorsqu'elle ne sèche pas complètement? C'est semblable à une vieille éponge moisie qui doit être jetée, et c'est une odeur, lorsqu'elle est présente dans votre vin, c'est un assez bon indicateur que votre verrerie n'est pas très propre. Vous avez peut-être utilisé l'éponge ou la serviette incriminée pour nettoyer la vitre. Quelle que soit la raison, cela n'indique pas que quelque chose ne va pas avec votre vin, mais indique que vous devriez demander un nouveau verre. Essence On dit que l'odeur du gaz est présente dans les rieslings allemands de très haute qualité. Bien que cette odeur puisse ne pas sembler attrayante, les collectionneurs de Riesling l'adorent. Cat's Pee Croyez-le ou non, le pipi de chat est un arôme que beaucoup de gens croient aider à identifier un sauvignon blanc de haute qualité.C'est une odeur funky et acidulée qui, si vous êtes un chat, peut étrangement ressembler à une autre odeur avec laquelle vous entrez souvent. contact. Il convient de noter que certaines personnes affirment que l'odeur n'est pas positive, au lieu d'identifier le vin comme pauvre, mais nous n'avons pas rencontré cette affirmation comme étant vraie pour nous. Haricots verts en conserve Si vous sentez cet arôme dans votre vin blanc, en particulier le Sauvignon Blanc, il est probable qu'il ait été mal fait. Vous voudrez peut-être trouver une autre bouteille à boire. Caoutchouc brûlé C'est une odeur qui peut se produire dans de nombreux jeunes vins rouges, en particulier la Syrah. Ce que vous sentez vraiment ici, ce sont les composés soufrés. Bien qu'il ne puisse pas sentir si bon, ils sont inoffensifs, donc si le vin a bon goût, vous pouvez continuer à boire. Si vous détestez l'odeur, une solution consiste à se débarrasser de l'odeur en laissant tomber un morceau de cuivre propre, un sou fera l'affaire, dans le verre. Le cuivre créera une réaction chimique qui ne nuira pas au vin, mais fera disparaître cette odeur. Assurez-vous simplement que si vous utilisez un sou, il est plus ancien que 1982. Depuis 1982, nous avons fait des sous principalement avec du zinc et donc l'astuce ne fonctionnera pas. Oeufs pourris C'est le soufre qui remet sa tête laide. Bien qu'il ne soit pas inoffensif, dégustation de vin il peut rendre le vin désagréable à boire. Cette odeur peut souvent se produire lorsque le vigneron a utilisé une vinification réductrice. La vinification réductrice est un processus où le vigneron essaie de protéger et de préserver les arômes et les arômes primaires de fruits en utilisant du dioxyde de soufre pour empêcher l'oxydation. Cependant, utilisez trop et vous obtenez l'odeur d'œuf pourri. La plupart du temps, l'odeur disparaîtra, surtout si vous laissez le vin décanter, mais si cela ne fonctionne pas, vous pouvez également essayer l'astuce que nous mentionnons ci-dessus, ou simplement ouvrir une autre bouteille de vin. Inutile de boire quelque chose que vous n'aimez pas. Chien mouillé L'odeur de chien mouillé est l'un des signes les plus sûrs que votre vin est bouché. Reprenez le vin et ouvrez une autre bouteille. Boîte à cigares C'est une odeur la plus souvent rencontrée dans les assemblages bordelais et elle se produit lorsque vous combinez l'odeur du Cabernet Sauvignon, qui peut souvent sentir le tabac, avec les arômes de Merlot, Petit Verdot et Cabernet Franc, plus le chêne dans lequel le vin a vieilli . Le résultat est une odeur qui, pour beaucoup, ressemble à une boîte de cigares. Viande crue C'est un autre arôme que les gens sentent souvent dans les vins rouges puissants comme Bordeaux. C'est très souhaitable. Saleté humide Également parfois désignée sous le nom de tapis forestier », cette odeur riche et terreuse est associée aux vins rouges mûrs et corsés. Des roses Un de nos arômes de vin préférés, c'est une odeur que l'on retrouve le plus souvent dans le Nebbiolo de haute qualité, le raisin qui est utilisé pour faire Barolo et Barbaresco Navigation après

Posté par kolari à 10:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2020

Les banques centrales à l'ère du populisme

Je suis sûr que bon nombre de lecteurs trouveront frustrant cet ensemble d'opinions d'économistes sur les pressions politiques exercées sur les banques centrales. Il n'y a aucune reconnaissance du fait que les banquiers centraux sont au mieux capturés cognitivement par les financiers, comme un banquier central, Willem Buiter, a souligné beaucoup d'indignation lors de la confab 2007 de Jackson Hole. De même, la banque centrale est désormais dominée par les économistes monétaires… même si le monétarisme s'est avéré décisif ne pas fonctionner dans la pratique lors d'expériences menées sous les époques Thatcher et Reagan. Mais le plus important est que les banques centrales ont fini par considérer la limitation de l'inflation comme un élément plus important de leur travail que la promotion, ou du moins le fait de ne pas entraver la croissance. Ils sont également devenus indûment actifs dans la gestion des prix des actifs financiers (regardez la Banque du Japon qui achète des actions et la croyance de plus en plus répandue parmi les gestionnaires de fonds américains que la Fed intervient sur les marchés boursiers). Greenspan, puis Bernanke, puis Yellen, avec des banques centrales du monde entier adoptant des politiques similaires, signifie que le risque d'investir dans des actifs financiers a été réduit. Cela se traduit par un surinvestissement en eux et une surfinancialisation de l'économie qui en résulte. Nous avons également souligné qu'au cours des dernières années, de plus en plus d'études ont montré qu'un secteur bancaire trop important était négatif pour la croissance. Pourtant, les banquiers centraux semblent mystifiés que le grand public soit de plus en plus mécontent d'eux. Par Silvia Merler, membre affilié de Bruegel. Auparavant, elle a travaillé comme analyste économique à la DG Affaires économiques et financières de la Commission européenne. Publié à l'origine chez Bruegel Deux années d'élections ont montré que nous vivons à une époque de populisme politique et économique croissant. Quelles en sont les conséquences pour les banques centrales? Nous explorons les opinions à ce sujet, de 2017 et plus récemment. Charles Goodhart et Rosa Lastra ont publié un nouveau document ainsi qu'un article VoxEU sur le sujet. Ils font valoir que le consensus qui a entouré l'octroi de l'indépendance de la banque centrale dans la poursuite d'une politique monétaire axée sur la stabilité des prix a été remis en cause au lendemain de la crise financière mondiale, à la lumière de la montée du populisme d'une part et d'autre part, l'élargissement des mandats des banques centrales. Après avoir examiné les arguments économiques en faveur de l'indépendance ainsi que l'existence d'effets distributifs, directionnels et de durée, le document examine différentes dimensions dans le débat sur la manière dont la montée du populisme - ou simplement le mécontentement général face au statu quo - affecte l'indépendance des banques centrales. S'il est possible - mais incertain - que la politique monétaire continue de fonctionner de manière indépendante, Goodhart et Lastra soutiennent qu'il est possible que le flou de l'indépendance dans le domaine de la stabilité financière soulève également des questions concernant l'indépendance des banques centrales de manière plus large. Il est donc important de disposer de mécanismes adéquats pour «garder les gardiens» de la stabilité monétaire et financière. Dani Rodrik écrit que si le populisme dans le domaine politique est presque toujours nocif, le populisme économique peut parfois être justifié - par exemple, quand il remet en question l'accent excessif des banques centrales indépendantes sur le maintien de l'inflation à un bas niveau. Une partie du contrecoup populiste d'aujourd'hui est enracinée dans la croyance, pas entièrement injustifiée, que la délégation à des agences autonomes ou la signature de règles mondiales ne sert pas la société, mais seulement une caste étroite d'initiés ». Les banques centrales indépendantes ont joué un rôle essentiel dans la réduction de l'inflation dans les années 80 et 90. Mais dans l'environnement actuel de faible inflation, leur focalisation exclusive sur la stabilité des prix confère un biais déflationniste à la politique économique et est en tension avec la création d'emplois et la croissance. Rodrik fait valoir que dans de tels cas, il pourrait être souhaitable d'assouplir les contraintes pesant sur la politique économique et de rendre aux gouvernements élus leur autonomie en matière d'élaboration des politiques. Douglas J. Elliott d'Oliver Wyman met en évidence certaines hypothèses clés des dernières décennies qui pourraient être inversées si nous entrons dans une ère populiste (figure ci-dessous). Il pense que les institutions financières doivent réfléchir aujourd'hui à la possibilité de s'adapter au besoin. Des mesures devraient être prises pour réévaluer les processus de planification stratégique et de tests de résistance afin de s'assurer que les résultats potentiels ne sont pas implicitement ou explicitement rejetés comme impossibles. Au-delà de cela, le potentiel de changements de l'environnement de cette ampleur devrait inciter davantage les entreprises à reconcevoir à être plus agiles et à éliminer les obstacles à la bonne gouvernance, à la bonne gestion des données, à la gestion optimale des ressources financières et à d'autres outils clés qui seront encore plus clairement nécessaire au succès. Lucrezia Reichlin a fait valoir l'année dernière qu'avec les mouvements populistes qui gagnaient du terrain, leurs plaintes concernant les décideurs politiques monétaires indépendants pouvaient désormais changer la relation entre les banques centrales, les trésors et les assemblées législatives. La diversité des critiques contre les banques centrales vient de la gauche et de la droite, et certaines chevauchent les préoccupations exprimées par les économistes conservateurs selon lesquelles les banques centrales ont assumé un rôle excessif dans la gestion de l'économie depuis la crise financière de 2008. Mais alors que les populistes ont tendance à préférer limiter l'indépendance politique et opérationnelle des banques centrales et à élargir leur mandat, les économistes conservateurs veulent le contraire. Reichlin pense que les solutions populistes peuvent être mal avisées, mais les problèmes que les populistes ont identifiés concernant les banques centrales sont réels. Si nous pensons que les banques centrales doivent être protégées de toute ingérence politique à court terme alors qu'elles poursuivent des objectifs de politique monétaire, il nous appartient de mettre en œuvre des réformes qui permettront une coordination démocratiquement responsable entre les autorités monétaires, fiscales et financières. Jacqueline Best soutient que la politique devrait être ramenée à la politique monétaire. Bien que l'exceptionnalisme technocratique soit tentant, en particulier face à la menace de la démocratie non libérale, il est également assez dangereux, car il réduit la responsabilité même sans réussir à sortir la politique de la politique monétaire. Cette déconnexion avec le public alimente finalement le genre de réaction populiste que le monde a récemment connue, politisant davantage la politique monétaire avec des conséquences potentiellement très inquiétantes. C'est le paradoxe de la crédibilité monétaire: bien que la théorie économique dise que la crédibilité monétaire et une faible inflation dépendent de la sortie de la politique, en fin de compte - dans une société démocratique - la crédibilité dépend aussi de la légitimité du système monétaire et de ses institutions pour fournir des politiques qui fonctionnent. Edward Hadas soutient que les chefs monétaires s'accrochent à un modèle de réalité dangereusement simpliste et qu'ils ont besoin d'une approche plus humble et plus réaliste. Pour l'instant, cette révolte n'est pas allée loin, bien que Narendra Modi, le Premier ministre populiste indien, ait ignoré la Reserve Bank of India lorsqu'il a retiré de façon inattendue tous les billets de grande valeur de la circulation. Mais Hadas soutient que les banquiers centraux ailleurs ne devraient pas rester tranquilles; leur position politique est fragile, du fait qu'après avoir échoué à prévenir une crise mondiale en 2008, ils ont présidé près d'une décennie de croissance économique médiocre. Selon Hadas, le problème tient en partie au fait que les autorités monétaires sont déterminées à contrôler le taux d'inflation des prix à la consommation (IPC) et prétendent être apolitiques et au-dessus de la mêlée financière. Mais ces idées trop simples ne produisent pas de bonnes politiques. Les autorités monétaires devraient, selon Hadas, abandonner leurs fantasmes, mendier de multiples objectifs, notamment une volatilité limitée des prix des actifs, un système financier sain, des taux de change équitables, une forte croissance économique et une création d'emplois stable, tout en se félicitant d'une surveillance politique plus étroite. Navigation après Le principal problème que j'ai toujours eu avec la soi-disant indépendance de la Banque centrale est qu'il s'agit d'un bug d'élévation des privilèges. Depuis le retour à la Magna Carta, les sociétés ont lutté (même la lutte intra-élite, ce n'est pas seulement une question de lutte du prolétariat et certainement jamais commencé comme tel) avec quelle agence, le cas échéant, pourrait ou devrait s'asseoir au sommet du pouvoir. La réponse, qui a été largement acceptée depuis le début du Moyen Âge, s'est limitée à l'église (une institution qui possède ou devrait posséder l'autorité morale) et à la loi (un pouvoir judiciaire indépendant étant le dispensateur de l'autorité légale). Il y a eu une base intellectuelle valable pour ces exceptions au pouvoir d'État sans entrave qui - sinon sans défis - a résisté à l'épreuve du temps. Mais comment diable la création et la mise en œuvre de la politique monétaire ont-elles soudainement pris de l'ampleur, de sorte qu'elles se trouvent désormais aux côtés de concepts similaires à l'interprétation de la volonté et de la justice de Dieu (ou d'une divinité ou de divinités)? C'est, cependant, précisément où cela s'est terminé. Eh bien, si vous voulez jouer dans les grandes ligues, comme les secoueurs et les déménageurs ayant, selon eux, une ligne directe avec le Tout-Puissant, vous feriez mieux d'être prêt à vous faire jeter des battes de briques. Plus court - si vous voulez le pouvoir qui vient avec les patrons et avoir une grande influence sur leur vie, ne venez pas tout pleurnicher quand la plèbe se plaint de la façon dont ils pensent que tout va mal. RBHoughton lou strong ryan Très intéressant! Je voudrais ajouter, et cela concerne ce qui m'a amené à NC en premier lieu, que beaucoup de préoccupations économiques à notre époque moderne semblent (pour moi) avoir des similitudes avec la révolte du fermier d'origine à la fin des années 1800. C'est Lawrence Goodwyns The Populist Moment, qui a présenté la bataille entre le secteur financier de base et le secteur agricole yeoman, centrée autour de la question de l'étalon-or et des notions de valeur intrinsèque de l'argent vendu au public par certains après l'émission de monnaie fiduciaire. pendant la guerre civile. Pressions déflationnistes et autres .. Avec les penseurs économiques populistes souhaitant un système monétaire moins contraint. Bien sûr, les réalités historiques entre les deux situations ont leurs propres particularités. Mais c'est fascinant. Cependant, je ne suis pas si sûr de mon analyse, quelqu'un est-il mieux versé dans la pensée économique pour commenter? James McFadden Ce qui rappelle deux citations: Ils doivent être constitués de manière à protéger la minorité des opulents contre la majorité. » James Madison Les gens qui possèdent le pays devraient le gouverner. » John Jay Les banques centrales sont constituées pour être anti-démocratiques afin de protéger les intérêts de la classe des investisseurs - comme toutes nos institutions depuis la fondation de notre pays. Chauncey Gardiner Ici aux États-Unis, les rachats d'actions financés par la dette ZIRP, la hausse des titres financiers et des prix de l'immobilier qui se sont glissés dans un cadre psychologique de Ponzi il y a quelque temps, la baisse de la productivité, la stagnation des salaires réels et la dévaluation du travail, le développement du pétrole de schiste marginalement rentable, la dégradation de l'environnement, les problèmes antitrust croissants et la stagnation séculaire sont tous liés. Populisme"?… Que faire à propos de l'éléphant dans la pièce par le biais de mesures politiques telles que la relance budgétaire du gouvernement et la restauration de la loi Glass-Steagall devrait figurer à l'agenda politique des législateurs, mais ne le sont pas. Il semble que le racket de la guerre et les diversions connexes dominent toujours dans le quartier du Capitole. Une action politique significative peut nécessiter un changement de valorisation de la devise en premier. Le Rev Kev Je pense qu'avec l'indépendance de la Banque centrale, nous nous trompons. Ce ne devrait pas être l'indépendance de la Banque centrale vis-à-vis de l'État, mais l'indépendance de l'État vis-à-vis de la Banque centrale. Ce qui m'a fait penser à ce qui s'est passé avec la Libye en 2011. Il venait d'être détruit par l'ouest et Kadhafi avait été assassiné. Les djihadistes couraient partout et la situation était chaotique avec les signes d'une guerre civile qui commençait à se fondre. Alors, quelle était la première priorité de l'Ouest? C'était pour former une banque centrale! C'était plus ou moins l'ordre général numéro un. Pas de sécurité, pas de fournitures d'urgence, pas de contrôle des réfugiés mais la formation d'une banque centrale. Maintenant, pourquoi serait-ce? Chauncey Gardiner Hypothèse intéressante. Si oui, quelle est la véritable source de leur effet de levier, qui supervise et gère finalement cet effet de levier, et comment le fait-il? Sur la base de votre observation perspicace concernant la priorité accordée au rétablissement d'une banque centrale à la suite d'un changement de régime au milieu des turbulences en cours en Libye, je me souviens de la déclaration du physicien Niel Bohr, nous sommes tous d'accord pour dire que votre théorie est folle. La question qui nous divise est de savoir si c'est assez fou pour avoir une chance d'avoir raison? » Bien sûr, il se pourrait que le rétablissement de la banque centrale de Libye soit prioritaire en raison de la perception selon laquelle une monnaie souveraine est essentielle au rétablissement d'un cadre politique souverain et de l'ordre civil, et une banque centrale est le meilleur moyen d'y parvenir. . Le Rev Kev Synoia Les élections doivent être financées par l'État. Conversation sur les taxes successorales. Laissez la prochaine génération gagner son sanglant argent. reflux Le néolibéralisme a toujours été une affaire descendante. Rien de moins qu'une réforme de l'économie peut résoudre le problème, par exemple chaque fois qu'un ou un groupe politique gagne le jour où ils finissent par lire le bon acte par l'économie dominante. Socialiste amateur Bruit des banlieues Alan Kamikaze ”Greenspan Il y a eu des retards pendant la réinitialisation des prêts hypothécaires; les nouveaux remboursements hypothécaires sont devenus non payables; les défauts et autres pertes accumulés dans le système jusqu'à ce que tout s'écroule en 2008. Ben Bernanke Ben Bernanke pense que la dette n'a pas d'importance » Ben Bernanke est célèbre pour son étude de la Grande Dépression et ici il est discuté dans le Wall Street Journal. Qu'est-ce que Ben Bernanke s'est trompé? Les créanciers sont les banques et les remboursements vont aux banques, ce qui réduit la dette globale et la masse monétaire. Cela ne va pas aux créanciers qui obtiennent ensuite l'argent à dépenser. La dette compte vraiment Ben. Janet Yellen Richard Koo avait obtenu la réponse au mystère d'inflation de Janet Yellen. Ils sont plus intelligents à l'Est. La nouvelle normale de l'Occident "de stagnation séculaire" est l'ancienne norme japonaise "de stagnation séculaire

Posté par kolari à 09:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 septembre 2020

Automobile: la voiture du futur

La personne qui nous a offert la plus belle supercar du monde est en mesure d'élever la boîte de nuit a augmenté. Le T.50 de Gordon Murray peut être un nouveau véhicule de sport provenant d'une nouvelle organisation de véhicules de sport connue sous le nom de Gordon Murray Auto. C'est le successeur psychique de la merveilleuse McLaren F1 de Murray. «C'est tout ce que vous aimez dans la McLaren F1 mais un peu mieux», me montre-t-il. «Ce pourrait être la dernière excellente supercar analogique.» Par conséquent, nous nous dirigeons vers la maison de Murray dans la campagne verdoyante de Surrey, en Grande-Bretagne - «La seule propriété à Surrey qui a une seule chambre principale et 22 garages» - pour discuter de T.50. Nous passons en revue les jours passés, le courant et le potentiel, et choisissons un générateur dans l'une de ses nombreuses voitures, chacune d'entre elles légère et concentrée sur le propriétaire de la voiture. Il a choisi sa Lotus Elan aujourd'hui. Nous obtenons une excursion guidée à travers tous ces 22 garages, puis nous nous rendons au seul cinéma push-in de Surrey. C'est certainement la seule personne où on peut voir des films de la meilleure berline aux tons Cadillac de 1959, les cieux étoilés scintillant de manière séduisante précédemment mentionnés. En réalité, ce sont 120 «étoiles» nutritionnelles en fibre optique noyées dans un toit sombre. Le push-in de Murray est en fait dans l'immense loft mentionné plus tôt parmi ses garages. Cependant, on a l'impression d'Happy Times vers 1959. Murray porte un t-shirt à motifs colorés, comme d'habitude, arbore une tache bien coupée, comme d'habitude, et ne parvient pas à ressembler ou à réagir à peu près à ses 73 ans. Son CV est incroyable. Patron de la mise en page de Brabham pour la décennie du milieu des années 1970, directeur pratique de l'équipage GP de McLaren à travers les années dominantes de Senna et Prost, développeur et cerveau de l'automobile McLaren F1, directeur d'un cabinet de conseil en mise en page à succès, inventeur de votre probablement approche de pointe de la production de nouveaux véhicules (iStream), champion de la conception d'éclairage éco-utile, maintenant - comme si tout n'était pas vraiment suffisant - fondateur d'une nouvelle organisation de véhicules générant le successeur spirituel de la McLaren F1 chez un nouveau fabricant à Dunsfold dans le Surrey . Nous commençons à parler T.50. Il utilise une grande partie de l'innovation technologique centrale et de la mise en page qui a créé la McLaren F1 géniale. Soyez conscient de la situation de conduite centrale d'un véhicule et des sièges pour deux personnes à l'arrière et à l'extérieur, le V12 à haut régime, la conception entièrement en carbone et une exposition accrue absolue de très léger - seulement 980 kg. Il y a un système d'embrayage et un guide de séjour d'une demi-douzaine de boîtes dans un motif en H délicieusement vieilli. Murray aimerait que l'automobile soit technique, ce qui n'est généralement pas le cas pour les paddleshifts. À noter également que le moteur V12 de 3,9 litres, fabriqué et construit par Cosworth, est bien entendu à aspiration. Murray n'aime pas les turbos. «Ce que les entreprises vous disent ne fait aucune différence, elles ont aussi des retards», affirme-t-il. Et le retard ne sera pas propice pour offrir la meilleure expérience de conduite possible, la priorité absolue de Murray pour le T.50. «Le V12 sera tout nouveau et ne ressemblera en aucun cas au moteur de la Valkyrie. Il est également beaucoup plus léger que le V12 de la Valkyrie. C'est probablement le dernier grand V12. Ce sera également le moins lourd, le régime le plus élevé - à 12 400 tr / min - et profiter de la réaction motrice la plus rapide. Le T.50 est, de manière naturelle, stage de pilotage Lamborghini un back-travel. La poussée sur plusieurs roues contribue au poids du corps et atténue le sens de la direction. Meilleur taux, rapporter les niveaux d'énergie, les occasions au tour du Nürburgring? Tout n'est pas pertinent, affirme Murray. Malgré le fait que 700bhp (522kW) n'est tout simplement pas exactement anémique. De plus, il existe de nombreux détails non McLaren F1, notamment l'amant monté à l'arrière à propulsion électrique de 400 mm qui fonctionne vraiment de manière interactive avec les surfaces réduites et au torse. Cela améliore la force d'appui si vous le souhaitez (à 100-160 km / h, déclare Murray) et supprime une force d'appui importante si vous ne l'avez jamais, en particulier à une vitesse extrêmement élevée chaque fois qu'une automobile à aéro fixe exerce une pression énorme autour des suspensions et épave la facilité et le confort. L'amant peut également remplir le sillage d'oxygène, améliorant la rationalisation et la stabilité. Le passionné vif et le revêtement de soubassement avisé suggèrent qu'il n'y a pas de désir de grandes ailes. Le revêtement supérieur est propre et épuré. Les autos «Fan» sont bien sûr une personnalité de Murray. Rappelez-vous le Brabham BT46B qui a fait ses débuts au GP de Suède 1978, a été poussé de manière convaincante par Niki Lauda, ​​et a été immédiatement «interdit»? Murray n'est pas satisfait des supercars contemporaines. «La McLaren 720S est devenue l'automobile la plus qualifiée que j'ai réellement poussée, et il est remarquable de voir la façon dont elle s'ajuste seule à votre filtre, aux rues B cahoteuses ou même au moniteur. C'est le meilleur du groupe. Cependant, aucun ne reçoit vraiment les jus du point de vue de la conduite automobile. «J'ai un '59 Austin, tx-Healey Sprite [le Frogeye] qui a 43 chevaux et cela met juste un sourire sur votre visage. Le petit ronflement qu'il fera en cas de dépassement, le survirage que vous obtiendrez à chaque fois que vous entrerez en contact avec l'accélérateur, la chasse le long du capot à la forme merveilleuse, le changement de vitesse à boulon ... «La proposition insuffisante des supercars contemporaines s'est produite pour plusieurs facteurs . Tout d'abord, ils sont la majorité des turbocompressés et je ne considère jamais que vous aurez à tout moment un turbo pour avoir la réponse de l'accélérateur de n'importe quel grand turbo bas. Ensuite, il y a les dimensions. Depuis 92, je regarde tout devenir plus grand, plus lourd et plus turbocompressé. Vous ajoutez plus d'hybridation et de moteurs électriques pour combler les écarts de couple, ainsi que le poids de la batterie qui en résulte et les difficultés que vous rencontrez avec tout cela aggrave tous les autres problèmes. «Les créateurs de voitures sont obsédés par la force, la vitesse de pointe et -60 fois. Ce n'est pas pour moi. En F1, nous nous sommes simplement efforcés d'exécuter la meilleure voiture du conducteur. Ce qui vous procure le frisson et le sens du rythme, ce sont les efforts de réponse et le son. Ce n'est pas la vitesse en soi et ce n'est pas la force linéaire des moteurs électroniques. «Tant que je peux, je souhaite apprécier la conduite de véhicules automobiles; c'est pourquoi la majorité de la saison estivale je voyage avec mes voitures intemporelles. Vous n'avez pas cette proposition ou cette réalisation en conduisant une voiture de supercars modernes. » Pour résoudre ce problème, Murray nous apporte maintenant le T.50. Les livraisons commencent en janvier 2022. Il s'agit de son 50e nouveau design automobile (course automobile et route) et coïncide à merveille avec les cinquante ans de Murray en tant que développeur automobile. 100 seront créés, répertoriés à 2,36 zillions de livres sterling (4,55 millions de dollars australiens) en plus des impôts sur le revenu. Pourquoi s'embêter quand, à 73 ans, il a derrière lui une série de championnats communautaires de F1, de récompenses et de richesses palpables? Y compris des maisons en Ecosse et en France, avec Surrey, et une sélection de 45 véhicules classiques - 35 qui, dit-il fièrement, «pèsent moins de 800 kilos».

lamborghini (16)

Posté par kolari à 10:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2020

Avion de combat: quand l'aigle frappe

En 1993, Israël émit un appel d'offre aux sociétés aéronautiques intéressées par la production du nouvel avion de chasse israélien. En réponse, Lockheed Martin proposa une version du F-16 Fighting Falcon et McDonnell Douglas proposa les F/A-18 Hornet et F-15E. Le 27 janvier 1994, le gouvernement israélien annonça qu'il avait l'intention d'acheter 21 F-15E. La conception du F-15E fut modifiée suivant les exigences israéliennes, y compris le casque DASH, et fut rebaptisée F-15I. Le 12 mai 1994, le gouvernement américain autorisa l'achat de 25 F-15I par Israël. En novembre 1995, Israël acheta quatre appareils de plus, les amenant à la limite imposée par les États-Unis. Le F-15I « Ra'am », très similaire au F-15E, dispose de certains systèmes d'avionique adaptés spécifiquement pour répondre aux exigences israéliennes. Pour faciliter les frappes de nuit, les F-15I ont d'abord été équipés du Sharpshooter, qui avait été conçu pour les F-16 israéliens. Cependant, le Sharpshooter est moins efficace que le LANTIRN utilisé sur le F-15E, alors quand les États-Unis ont permis à Israël d'acquérir le LANTIRN, vol en Fouga Magister ce dernier a été choisi.

Cette option est notamment mise en avant par des responsables russes… ainsi que par des éditorialistes de la presse indienne, pour qui le programme M-MRCA est à fois inutile et coûteux. D’autres estiment qu’il vaudrait mieux pour l’Indian Air Force (IAF) d’attendre le Sukhoï T-50 (ou PAK FA), un appareil dit de 5e génération dont le développement est - du moins en théorie - le fruit d’une coopération russo-indienne. Seulement, l’état-major de la force aérienne indienne ne veut pas entendre parler de ces deux options. D’une part parce que le remplacement des MiG-21 est urgent et ne peut pas attendre la mise au point du T-50. D’autre part parce que les caractéristiques du SU-30 MKI ne répondent pas aux critères et aux exigences du programme M-MRCA. Mais un autre argument peut être avancé : les problèmes techniques récurrents rencontrés par la flotte des SU-30 MKI actuellement mis en oeuvre par l’aviation indienne. Ainsi, entre janvier 2013 et décembre 2014, 35 pannes de moteurs ont été constatées, selon M. Parrikar, qui s’exprimait devant le Parlement.

MADL) mais qu’est-ce qui empêche le F-35 de lui-même s’avancé pour tirer un Météor/AIM-120D ? Rien .. c’est juste un rôle. » Notre force avec le F-35 a été de trouver les menaces. Nous utilisons notre système embarqué pour géolocaliser et obtenir une image de la cible, de jour comme de nuit, à travers la météo. Nous transmettons ces informations sur les menaces aux autres en utilisant notre capacité de furtivité. Cela nous permet de les cibler et de retirer des actifs critiques. Donc le F-35 démontre qu’il peut s’approcher et tout communiquer aux autres devants et derrières mais (hic) frappé d’une crampe au cerveau, le pilote ne peut lancer lui même ses missiles ? Pour ce qui est de la source sur les F-35B de la RAF, elle était sur Uk Defense Journal mais je ne la retrouve plus. J’ai cependant trouvé mieux. « Le F-35 n’est pas un A (Attack) ou un E (Electronic Warfare) ou un F (Fighter); c’est tout. Cap sur les bonnes affaires avec le rayon Jeux Vidéo et Jouets Cdiscount ! Il est grand temps de se faire plaisir, le tout au meilleur prix ! Pour arriver ici, rien de plus simple, les internautes amateurs de jeux et jouets ont recherché par exemple cette excellente offre Maquette avion : F.15E Strike Eagle. Découvrez toute l’étendue de notre sélection avion - hélico pas cher ! Maquette avion : F.15E Stri… à bas prix, mais également une large offre avion - hélico vous sont accessibles à prix moins cher sur Cdiscount ! Et vous chers clients que choisirez-vous ? Cdiscount ce sont aussi des promotions, réductions et ventes flash quotidiennes sur les meilleures ventes et derniers coups de cœur des clients en Jeux - Jouets. Vous y trouverez sans peine votre bonheur ! Les dernières nouveautés et surtout les meilleurs prix sur vos articles préférés, voila pourquoi Cdiscount est le numéro 1 pour votre achat avion - hélico Maquette avion : F.15E Strike Eagle et Jeux - Jouets! Consultez nos avis conso Maquette avion : F.15E Stri… et comparez notre offre avion - hélico , vous verrez ! Et vous chers clients pour quoi craquerez-vous ?

Posté par kolari à 08:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2020

En plein ciel

Tout récemment, j'ai réalisé un rêve de gosse en effectuant un baptême de chute libre à Lille. C'était une première, et j'ai avant tout été frappé par l'éclat de cette journée. Pourtant, j'avais lu de nombreux récits sur le web pour me faire une idée, mais bien sûr, la théorie et la pratique. Le saut en lui-même est incroyablement court : une minute à peine. Ce qui est évidemment peu. Mais l'expérience débute en fait bien avant le saut proprement dit. Ca commence au matin, lorsqu'on ouvre les yeux et que nous vient cette pensée : « c'est aujourd'hui que je vais sauter depuis un avion, à 4000 mètres d'altitude ». Et je peux vous garantir que ça transforme la manière dont on boit son café ! La phrase la plus banale prend un sens nouveau. Entendre une formule telle que « Profite bien, surtout » suffit à augmenter le pouls. J'ai rejoint l'aéroclub, où j'ai retrouvé les autres participants, et surtout nos moniteurs. Puis on a eu droit au briefing, nous racontant comment un bout de tissu allait nous sauver d'une fin de vie précoce. Et c'est juste après que les choses ont commencé à prendre une nouvelle réalité. Equipés nous avons embarqué à bord de l'avion. J'ai respiré à grands coups pour retrouver mon calme. J'aime les voyages en avion, mais les vieux coucous, c’est pas la même chose. Cinq minutes plus tard, après s'être serrés comme des sardines dans la cabine et on a décollé. A bord, je me fais l'effet d'une bleusaille attendant d'être parachuté pour sa première mission en territoire ennemi. Tous les candidats au tandem semblent être aussi inquiets. Les plus expérimentés, qui sautent en solo, parlent tranquillement. Mais leurs voix paraissent lointaines, englouties qu'elles sont sous le fracas ambiant. Tout à coup, la porte s'ouvre : le premier tandem va sauter. Je croise le regard du candidat. Terrifié. Une seconde après, son moniteur et lui ont basculé par la porte de l'avion. A mon tour. Je prends position, suis les règles, et me retrouve l'instant d'après à regarder la Terre 4000 mètres plus bas. La scène a quelque chose d'incroyable : j'ai l'impression d'être somnambule. Deux secondes plus tard, saut en parachute je bascule dans le vide. C'est parti pour une cinquantaine de secondes incroyables. Un instant impossible à relater tant c'est loin de nos repères Je tombe à une telle vitesse que l''air se change en un élément tangible. Pour finir, le parachute s'ouvre et me tire brusquement vers le haut. C'est la fin d'une expérience extraordinaire. Mais cette sublime tranche de vie restera longtemps gravé dans ma mémoire ! Si vous voulez vous aussi sentir les plaisirs (et les frayeurs) du saut, je vous mets en lien le site où j'ai trouvé ce baptême de chute libre à Nice !Plus d'information sur cette activité de baptême de parachute en cliquant sur le site web de l'organisateur

parachute 4

Posté par kolari à 12:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2020

Une transition énergétique avec une touche européenne

La lutte contre le changement climatique est un défi monumental, mais le leader de la première puissance mondiale continue de se laver les mains. Début novembre, le président américain Donald Trump a officiellement annoncé le retrait des États-Unis de l'accord de Paris sur le climat, confirmant ainsi une décision qu'il avait annoncée en 2017. La notification est intervenue dès que l'accord l'a permis, et le retrait prendra effet le jour même. après l'élection présidentielle américaine de novembre 2020. Les États-Unis deviendront ainsi le seul pays au monde à ne pas être partie au pacte. Tous les candidats démocrates à la présidentielle américaine ont promis que s'ils étaient élus, les États-Unis rejoindraient l'accord de Paris. Mais le problème est beaucoup plus profond, car l'administration Trump a systématiquement démantelé les réglementations environnementales introduites par le président Barack Obama. Heureusement, les efforts continus des États, des villes, des organisations de la société civile et des entreprises américaines - ainsi que des moteurs économiques tels que la compétitivité du gaz naturel - ont en partie atténué l'impact négatif des politiques de Trump. Néanmoins, il est clair que l'Amérique ne sera pas en mesure de mener la lutte contre le changement climatique tant que l'administration Trump continuera d'ignorer et de miner les preuves scientifiques. D'autres pays, quant à eux, sont beaucoup plus disposés à embrasser la cause. La Chine, puissance émergente la plus éminente du monde, a encore beaucoup de marge d'amélioration en termes de protection de l'environnement, mais a fait des efforts notables à cette fin. En fait, il a même joué un rôle central dans la diplomatie climatique, aux côtés de l'Union européenne. Nous espérons que vous appréciez Project Syndicate. Pour continuer à lire, abonnez-vous maintenant. Obtenez un accès illimité au contenu PS premium, y compris des commentaires approfondis, des critiques de livres, des interviews exclusives, On Point, le Big Picture, les archives PS et notre magazine annuel annuel. Vous avez déjà un compte ou vous souhaitez en créer un pour lire gratuitement deux commentaires? S'identifier 114 Commentaires Suivre Javier Solana, ancien haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, secrétaire général de l'OTAN et ministre espagnol des Affaires étrangères, est actuellement président du Centre Esade pour l'économie mondiale et la géopolitique et membre émérite de la Brookings Institution. un nouveau commentaire a été publié. de nouveaux commentaires ont été publiés. Rafraîchir? Fermer 0 commentaires sur ce paragraphe, 2 en tout 2 commentaires sur cet article Avant de poster un commentaire, veuillez confirmer votre compte. Pour recevoir un autre e-mail de confirmation, veuillez cliquer ici Répondre Charge? Changement climatique d'origine humaine… .Le mythe et l'hystérie médiatique. Le mythe de l'urgence climatique d'origine humaine est le plus grand canular du siècle, la science étant soumise à une volonté politique trop libéralisée et à l'hystérie médiatique à un niveau jamais vu auparavant. L'hystérie médiatique a atteint un point tel qu'un débat raisonnable sur le sujet est impossible en raison du fanatisme presque religieux des croyants »que le changement climatique d'origine humaine est un Armageddon qui nécessite un niveau colossal d'action mondiale immédiate. Nos gouvernements sont amenés à élaborer des politiques qui paralyseront le progrès et la durabilité de notre civilisation moderne. Nous manquons de consensus scientifique… .. De nombreux groupes d'étude à motivation politique ont déclaré …… .. Il est extrêmement probable que l'influence humaine soit la cause dominante du réchauffement observé depuis le milieu du XXe siècle ». Ils croient que les changements climatiques futurs entraîneront des températures plus élevées, des températures plus basses, plus de neige et de blizzards, la sécheresse, les incendies et les inondations, l'élévation du niveau de la mer, la disparition des glaciers, la perte de glace de mer aux pôles, l'extinction des espèces, des tempêtes de plus en plus fortes, plus dommages causés par les tempêtes, plus d'éruptions volcaniques, forêts en voie de disparition, mort de récifs coralliens et de crustacés, fermeture du Gulf Stream, vagues de chaleur mortelles, maladies et maladies liées à la chaleur, échec des cultures et pénuries alimentaires, millions de réfugiés du changement climatique, cancer accru, les maladies cardiovasculaires, les maladies mentales et les maladies respiratoires, et certains disent un effet dévastateur sur la qualité des vins français! Cependant, de nombreux experts scientifiques crédibles disent maintenant…. il n'y a aucune preuve convaincante que les rejets humains de dioxyde de carbone, bien qu'ils aient augmenté, entraîneront dans un avenir prévisible un réchauffement catastrophique de l'atmosphère terrestre et une perturbation du climat terrestre »… Le climat mondial est en constante évolution sur de très longues périodes et à cette période, il se réchauffe légèrement. Mais ce n'est PAS significativement dû à l'activité humaine ou à la concentration de carbone et ce n'est PAS une cause d'alarme et peut même être bénéfique…. Ce réchauffement climatique au cours du siècle dernier a été lent et a cessé d'augmenter et a diminué au cours de la dernière décennie À l'heure actuelle, nous avons beaucoup moins de problèmes écologiques mondiaux tels que les incendies de forêt, les inondations et les tempêtes que dans l'histoire récente. La concentration de dioxyde de carbone (CO2) a augmenté pour de nombreuses raisons autres que l'humanité. Mais dans l'ensemble, cela peut être une bonne chose car cela augmente la croissance des plantes sur la planète et améliore l'approvisionnement alimentaire dans l'ensemble de la structure écologique de la planète. L'accord de Paris, axé sur le changement climatique et exigeant un programme d'austérité en matière de carbone et d'énergie, est tellement un bras politique gaspillé qui agite au niveau international. De telles politiques ne sont pas dans le meilleur intérêt du monde occidental et le président Trump a eu raison de dégager les États-Unis d'un accord aussi coûteux et destructeur sur le plan économique

Posté par kolari à 11:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2020

Quand Japan Airlines achetait Boeing

Le 1er mars 2017, Japan Airlines (JAL) a lancé le plus récent modèle de Boeing 777, propulsé par des moteurs General Electric GE90-115B, le dérivé à plus long terme du B777-300 avec une commande pour l'achat de huit appareils. Le président de JAL, Isao Kaneko, a déclaré: "Nous sommes ravis d'être un client de lancement pour l'avion à longue portée 777-300. Notre expérience avec les modèles 777-200 et -300 a été exceptionnelle et nous avons une grande confiance dans l'économie et la fiabilité de ce nouveau membre à plus longue portée de la famille 777. " Jim McNerney, président et chef de la direction de GE Aircraft Engines, a déclaré: "Le GE90-115B offrira tous les avantages du GE90 mature à faible risque actuellement en service, dont la conception de base produit déjà des performances et une fiabilité de pointe comme le 777. Leader de la flotte ETOP. " LIRE LA SUITE: Le GE90 est prévu pour la certification et la validation de type de la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis à la fin de 2002. Le dérivé à plus longue portée 777-300 progresse vers la certification de type au troisième trimestre de 2003. La certification de type reconnaît que cette combinaison moteur / cellule particulière passera des tests rigoureux et des exigences de sécurité et est prêt à entrer en service passagers, a expliqué GE. "Notre relation avec JAL s'étend sur trois décennies. Nous sommes très fiers de cette relation de coopération et de longue date", a déclaré Alan Mulally, président de Boeing Commercial Airplanes Group. JAL était l'un des clients de lancement du programme 777 et a participé à la phase de conception des 777-200 et 777-300. La compagnie aérienne prévoit d'utiliser l'avion sur ses routes internationales en remplacement de ses 747 classiques. AeroTime Hub est la passerelle numérique pour les gens de l'aviation. Rejoignez notre newsletter Finance news EN mensuel Merci de vous être abonné! Icône Créé avec Sketch. Le 1er mars 2017, Japan Airlines (JAL) a lancé le plus récent modèle de Boeing 777, propulsé par des moteurs General Electric GE90-115B, le dérivé à plus long terme du B777-300 avec une commande pour l'achat de huit appareils. Le président de JAL, Isao Kaneko, a déclaré: "Nous sommes ravis d'être un client de lancement pour l'avion à longue portée 777-300. Notre expérience avec les modèles 777-200 et -300 a été exceptionnelle et nous avons une grande confiance dans l'économie et la fiabilité de ce nouveau membre à plus longue portée de la famille 777. " Jim McNerney, président et chef de la direction de GE Aircraft Engines, a déclaré: "Le GE90-115B offrira tous les avantages du GE90 mature à faible risque actuellement en service, dont la conception de base produit déjà des performances et une fiabilité de pointe comme le 777. Leader de la flotte ETOP. " LIRE LA SUITE: Le GE90 est prévu pour la certification et la validation de type de la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis à la fin de 2002. Le dérivé à plus longue portée 777-300 progresse vers la certification de type au troisième trimestre de 2003. La certification de type reconnaît que cette combinaison moteur / cellule particulière passera des tests rigoureux et des exigences de sécurité, et est prêt à entrer en service passagers, a expliqué GE. "Notre relation avec JAL s'étend sur trois décennies. Nous sommes très fiers de cette relation de coopération et de longue date", a déclaré Alan Mulally, pilotage avion président de Boeing Commercial Airplanes Group.

Posté par kolari à 11:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,